Créer un site internet

Amiraty montagnac territoire aix marseille metropole

Boulevard Multimodal, mon compte rendu de la réunion publique

Les Gignacais étaient venus nombreux ce jeudi 14 novembre à 19h à l’espace Pagnol pour assister à la présentation du boulevard multimodal prévu sur la RD368, mais aussi pour parler des inondations qui ont touché notre commune il y a quelques jours.

Présentation du projet

M. Montagnac ainsi que son directeur de cabinet et M. Amiraty accompagné de son fidèle directeur général des services, M. Royère, se sont tout d’abord présentés et autocongratulés, comme il est d’usage.

Il s’agissait donc de nous présenter le projet d’aménagement de la départementale sur un tronçon de 2.7km entre le carrefour des fortunés et le giratoire de la Germaine. Ce projet est une œuvre du conseil de territoire dont M. Montagnac est le président et co-financé par le territoire et la métropole. Il nous est précisé que les travaux seront menés avec les responsables et les élus de Gignac. Pourtant, plusieurs élus de la majorité dont M. Pernin pourtant en charge des travaux sur notre ville, assis devant moi dans l’assemblée, semblaient eux aussi, découvrir le projet.

2 personnes représentant le bureau d’études nous ont ensuite exposé le projet. Tout d’abord les voies de circulation. Là où aujourd’hui il y a une voie de 18 à 20m de large, sans trottoir et sans végétaux, sont proposés :

  • Une voie de circulation automobile bidirectionnelle centrale de 2x3.5m de largeur
  • Encadrée par une rangée d’arbres (des tilleuls) puis une piste cyclable bidirectionnelle de 3m de large
  • Une séparation végétale (bande plantée) et une voie de circulation pédestre

Une configuration différente est proposée sur la section se situant entre la passerelle et le rond-point de la Germaine avec d’un côté la route et de l’autre une voie de circulation mixte piétons/vélos.

Un effort particulier sera fait au niveau de St Louis avec une refonte des parkings, la plantation de 8 platanes de 7m de haut à la plantation et un enrobé uniforme sur la totalité de l’emprise au sol.

Des traversées piétonnes assorties de nombreux feux tricolores viendront sécuriser les déplacement piétons.

Un espace de dépose minute est crée et ce sont 12 places supplémentaires de parking dont 3 réservées aux personnes handicapées.

On nous annonce une réduction, sur la totalité du projet, de 16% de la surface perméable.

De belles images de projection accompagnent les explications.

S’en suivent les questions des Gignacais, en voici quelques-unes :

Une personne du métier souligne que la réduction de la voie de circulation automobile à 2x3.5m de largeur posera problème pour le passage des convois exceptionnels. Effectivement, seuls les convois de catégorie 1 pourront passer sans problème. Pour les convois de catégorie 2 et 3, il faudra prévoir de passer à des moments calmes et après avoir pris des dispositions spéciales. Le rond-point des granettes sera conçu de sorte que les convois puissent passer partiellement dessus.

Une personne visiblement impactée par les récentes inondations demande ce qui est prévu au rond-point des granettes pour gérer l’eau pluviale. Il souligne qu’a son avis, il est plus important de traiter le pluvial sur notre commune que de réaliser le projet présenté. Ce boulevard serait une occasion unique de faire des aménagements adéquats (oui, mais lesquels ? nous ne le saurons pas ce soir). Il nous est promis des aménagements « dans le respect de la règlementation ».

Des terrains de particuliers devront-ils être préemptés ? non.

Il y a un grand nombre de feux tricolores de prévus, comment cela peut-il fluidifier la circulation ? Certains sont prévus en vague verte. C’est-à-dire qu’ils resteront au vert si le véhicule ne dépasse pas les 50km/h. En cas de dépassement de la vitesse, le feu passe au rouge, en cas de franchissement du feu rouge, le véhicule est vidéoverbalisé.

Le nombre de places de stationnement à St Louis n’est pas suffisant.

Les parkings sont saturés 1h15 par jour et il n’y a pas assez d’espace pour faire plus de stationnement.

Pourquoi ne pas créer des aires de dépose des élèves aux extrémités du boulevard avec des navettes qui emmèneraient les élèves à l’entrée de l’établissement St Louis. Une idée retenue par Le Maire.

Les habitants du collet de Lèbre se demandent comment sera aménagée la sortie de leur lotissement. Pas de réponse précise.

La passerelle restera-elle en place ? Elle cause des nuisances sonores lorsque les camions accélèrent pour y monter ? Oui, la passerelle restera, sa démolition coûterait trop cher.

Ne serait-il pas possible de prévoir un aménagement de la circulation en S au niveau de St Louis afin que les parkings soient tous au nord et d’éviter ainsi aux enfants de traverser la route pour rejoindre leur établissement scolaire ? Une solution qui peut se dessiner concèdent-ils, mais l’idée était de prévoir des parkings dans les 2 sens de circulation est/ouest.

Entre la passerelle et la Germaine, il n’est prévu de trottoir que d’un côté de la route. Or il y a des habitations du côté où il n’est pas prévu de trottoir, comment feront les piétons ? Le projet sera repensé afin d’intégrer une voie de circulation piétonne de chaque côté de la route.

L’augmentation du nombre de places de stationnement est en réalité un leurre puisqu’ils comparent la nouvelle capacité à la capacité « licite » actuelle. Tout le monde aura pu constater que les parents doivent se garer sur des emplacements « illicites » tel le terre-plein central ou bien devant les nouvelles constructions. Au final, cela conduit à un nombre de stationnements inférieur en comparaison à aujourd’hui. Il est répondu que le parking de dépose minute permettra de combler ce manque. (les parents ne font-ils pas majoritairement du dépose minute déjà à l’heure actuelle ?)

J’ai posé plusieurs questions

J’ai posé plusieurs questions, soulignant d’abord que ce boulevard relevait d’une réelle problématique et qu’il était très louable de s’y pencher. Les projections sont très belles et j’espère qu’à la réalisation, les arbres seront aussi beaux que sur les images.

Le nombre de feux est très élevé et ne fluidifiera pas la circulation puisqu’il y a des croisements, il y aura forcément des feux au rouge !  Pas de réponse…

En conseil municipal, M. Royère nous a parlé de bassins de rétention enterrés sous le boulevard, je n’en vois pas ici sur le projet, d’autant plus qu’il était annoncé que la rue des granettes en amont du rond-point serait reprofilé afin que l’eau pluviale qui avait inondé la rue de la république et une partie de la Mousseline soit dirigée vers le rond-point des Granettes. Pas de réponse…

Je déplore que nous n’ayons pas vu ce qu’ils comptaient faire au niveau de la passerelle et j’avertis qu’un feu tricolore au niveau du croisement avec Chabaud peut être accidentogène du fait de l’absence de visibilité avant d’avoir atteint le somment de la passerelle. Pour moi, l’aménagement récent fait par le département au niveau de Chabaud convient bien et il n’y a pas lieu de le changer. Pas de réponse de M. Royère, M. Le Maire dira plus tard qu’il a noté cette proposition.

Je signale que ce soir, avant de partir à la réunion, je comptais 6 cars sur le parking devant St Louis. Un parking pour 4 cars est prévu, ce qui n’est pas suffisant. Les cars en attente qu’une place se libère vont complètement boucher la circulation, ce qui aggraverait la situation. Pas de réponse…

Puisque le nouveau parking de 30 places est en contrebas, je propose d’y ajouter un étage qui atteindrait le niveau de la route actuelle afin de multiplier le nombre de places de stationnement sur une même emprise au sol. Ce parking à étage aurait aussi l’avantage de faire de l’ombre aux parents qui attendent leurs enfants, ils n’auraient ainsi pas à faire tourner la clim de leur voiture pendant ce temps là. Il serait de plus situé du bon côté de la voierie et les enfants n’auraient pas à traverser la route, ce qui sécurise leur trajet et fluidifierait le trafic par la même occasion. Si cela serait effectivement efficace, je m’en rends compte à froid que j’ai mal expliqué l'emplacement et la réalisation de cette idée (certains ont imaginé un parking qui aurait dépassé du niveau du sol type leclerc Marignane). De plus, il faudrait la chiffrer. Toutes les idées sont faites pour faire avancer la réflexion, celle-ci aura eu le mérite de faire réagir l’assemblée !

A aucun moment, nous n’avons entendu parler de date de début de travaux, qu’en est-il ? Pas de réponse de M. Royère qui élude la question en tournant autour du pot plusieurs minutes. Le territoire nous dira plus tard qu’il faut compter 1 an d’études et d’appel d’offres à partir d’aujourd’hui puis certainement 1 an de travaux.

Cette partie de la réunion publique s’achèvera vers 21h.

Et ensuite ?

Je salue l’effort d’impliquer les Gignacais dans le projet, mais la présentation était purement esthétique et le projet non abouti techniquement : qu’en est-il de l’éclairage, qu’en est-il de la gestion des eaux pluviales ? Cela m’a plus donné l’impression d’un projet de campagne électorale que d’un projet abouti.

M. Royère a monopolisé le micro toute la soirée, expliquant que M. Le Maire avait un devoir de réserve compte tenu des échéances électorales à venir. Cela donnait le sentiment que M. Amiraty n’était pas compétent pour répondre aux questions et qu’il préférait envoyer son DGS au charbon, répondre aux foudres des Gignacais à sa place. M. Amiraty n’a tout de même pas pu s’empêcher de faire quelques envolées verbales et émotionnelles dont il est accoutumé.

Les Gignacais sont force de proposition, ils l’ont encore prouvé hier soir. Des idées intéressantes ont émergé des discussions très constructives. Ils doivent être impliqués dans toutes les décisions importantes qui concernent l’avenir de notre commune et pas uniquement quelques mois avant les élections. L’élaboration de ce boulevard ainsi que les travaux seront en réalité gérés par le prochain maire de Gignac. J’ai dans mon équipe des personnes tout à fait compétentes en la matière et si vous nous faites l’honneur de nous confier la poursuite de la gestion de notre ville, il est évident que les premiers concernés seront les premiers consultés.

Gignac la Nerthe Amiraty laure Chevalier RN Boulevard