Gignac-La-Nerthe : un gaspillage flagrant des deniers publics

Claudio greco

Gignac-La-Nerthe : un gaspillage flagrant des deniers publics

Le maire d’une commune n’a aucune vocation  à devenir un mécène ou un bienfaiteur de l’humanité en détresse. Lors du dernier conseil municipal qui s’est tenu le 9 juillet à Gignac-La-Nerthe, le maire sortant a sollicité l’accord de ses conseillers municipaux sur un dossier qu’il considère comme relativement consensuel et n’ayant que peu d’incidence financière sur la vie des Gignacais. Il s’agit dans son jargon politicien de « mettre en valeur le patrimoine paysager et les espaces publics ». On ne peut qu’être d’accord s’il s’agit de planter des arbres ou des fleurs sur un terrain en friche. Mais on ne comprend pas du tout la décision du maire sortant de confier gratuitement  près de 20 000 mètres carrés communaux dans le quartier de la Pousaraque à M. Zahreddine Sakrhi pour lui permettre de faire paître ses moutons en toute tranquillité.

Lire la suite